L’histoire de l’Institut

1924

Les sœurs dominicaines acquirent le cours Lévy le 15 novembre 1922 situé rue Ganterie. Sœur Magdelaine du Sacré Cœur se mit en quête d’un autre immeuble plus vaste. Un compromis fut signé le 29 novembre 1923. L’acte de vente fut régularisé le 28 janvier 1924, fête de la Saint Thomas d’Aquin, célèbre dominicain docteur de l’Eglise. Les religieuses s’installèrent dans la « grande maison » pour Pâques 1924.

1927

La chapelle construite en 1926, fut bénie le 4 mai 1927 en présence de Mgr de la Villerabel, évêque de Rouen. Elle s’étendait sur les 1er et 2è étage. Le mode de construction de la chapelle a fait l’admiration des hommes de l’Art qui ont procédé en 1979 à sa transformation : bâtie exclusivement en briques sans autre ossature. Elle se réduit à un oratoire pour laisser la place à deux salles de classe et deux salles de laboratoire. 

1938

Le succès viendra vite : 110 élèves en 1926, 220 en 1933, 400 en 1938. En 1938, la « Maison Bleue » fut terminée dans le prolongement du petit préau le long de la rue Walter. Elle doit son nom à la couleur des couloirs et escaliers. Elle accueillit deux classes, deux dortoirs, huit petites chambres, un oratoire, une salle de repassage et, au rez-de-chaussée, un grand préau ouvert.

1941

28 avril 1941 : décret qui permit aux religieuses enseignantes de porter à nouveau l’habit. Pendant la Seconde Guerre Mondiale le Cours Sainte Marguerite dut déménager pendant une année scolaire. Il s’installa à Saint-Jean-du-Cardonnay dans le château de la Princesse de Polignac, que cette dernière mit à la disposition des dominicaines.

1951

Jusqu’alors l’Institut se nommait le cours Sainte Marguerite, du nom de baptême de Mère Marie-Dominique Gaussin, fondatrice de la maison de Rouen. En 1951, il fut décidé que toutes les maisons d’éducation de France gérées par la congrégation, porteraient le nom de « Saint-Dominique ».

1969

A la rentrée de 1969, un regroupement se fit entre les trois établissements de filles : les lycéennes furent regroupées à l’Institution Rey, tandis que les Cours Notre-Dame et l’Institut Saint-Dominique accueillirent les élèves du primaire et du collège de l’Institution Rey.

1981-1990

La communauté religieuse s’étant considérablement réduite au fil des années, l’établissement passa sous une direction laïque en 1981 avec Mlle Bernadette VANIER mais toujours sous la tutelle de la C.R.S.D. (Congrégation Romaine de Saint Dominique). En 1990 la mixité fut mise en place et le pensionnat de jeunes filles disparut.

2010

L’été 2010 marqua une période de nouveaux travaux : agrandissement du réfectoire, regroupement du pôle administratif au rez-de-chaussée, nouvel accueil par la grande porte du château. En 2015 le « pavillon » fut démoli au profit du Carré DO avec les nouvelles salles de CP, CE1 et CE2, le pôle artistique du collège, l’infirmerie et la BCD (bibliothèque), plus un gymnase. En 2015 fut créé un vrai pôle scientifique dans Walter avec de nouveaux laboratoires.

2014

Les soeurs dominicaines quittèrent Rouen et leur maison de la rue Walter en juillet 2014 après avoir dirigé l’Institut pendant 57 ans et avoir enseigné jusqu’en 1993. DE 1993 à 2014, plusieurs s’investirent dans la catéchèse, le soutien scolaire et l’accueil. 

2021

Après 26 années de direction du collège et de l’Institut, notre plus longue direction, Madame Isabelle Roussel fut honorée pour son départ à la direction diocésaine. Elle sut poursuivre l’oeuvre éducative dominicaine avec foi, dans la joie, la proximité et la confiance, au cœur de la famille St-Do.

Le château (1885)

1885. Le premier étage se composait de cinq grandes chambres (rose, verte, bleue). L’actuelle salle des professeurs était la lingerie. Le second étage, divisé en dix pièces, accueillait les enfants des propriétaires : salles de classe, salle de musique, chambres du personnel.

1924. Arrivée des soeurs dominicaines qui aménagèrent de nouvelles salles de cours.

2010. Période de nouveaux travaux : agrandissement du réfectoire, regroupement du pôle administratif au rez-de-chaussée, nouvel accueil par la grande porte du château.

Walter (1926.1938)

En 1926, faute de place face au succès des inscriptions les soeurs durent s’agrandirent avec un nouveau bâtiment le long de la rue Walter. Dans le prolongement de la chapelle (1926) la construction de la Maison Blanche fut entreprise. On dut abattre les beaux peupliers de Hollande. La Maison Blanche s’étendait comme aujourd’hui de la chapelle à la galerie vitrée qui permet de rejoindre la grande maison. Dans le parc originel avait été construit une écurie avec le logement du cocher à la place de l’actuel petit préau. En 1934, la Congrégation fit l’acquisition d’un terrain au-dessus de la grande maison et du petit préau, appelé jardin des Capucins, puis cour du Hêtre. En 1938, la « Maison Bleue » fut terminée dans le prolongement du petit préau le long de la rue Walter. Elle doit son nom à la couleur des couloirs et escaliers. Elle accueillit deux classes, deux dortoirs, huit petites chambres, un oratoire et, au rez-de-chaussée, un grand préau ouvert qui fut clos de portes fenêtres en 1949 (actuel grand préau).En 2015 fut créé un vrai pôle scientifique dans Walter avec de nouveaux laboratoires.

Sainte-Anne (1969)

Ancienne maison particulière devenue école paroissiale, elle est dévolue en 1969 par le diocèse à la CRSD et Saint-Dominique. Rue Walter, elle abrita l’école primaire dès les origines avec 5 classes, aujourd’hui celles de CM1-CM2.

La maternelle (1984.1998)

1984 : construction du 1er bâtiment en dur au fond de la maternelle le long de l’actuel mur de la piste d’athlétisme. Création d’une piste de sport à l’emplacement de l’actuel cour des maternelles. En 1998 eut lieu l’inauguration des nouvelles classes maternelles et de la salle de motricité remplaçant les bâtiments préfabriqués.

Le carré Do (2015)

En 2015 le « pavillon » fut démoli au profit du Carré DO avec les nouvelles salles de CP, CE1 et CE2, le pôle artistique du collège, l’infirmerie et la BCD (bibliothèque), plus un gymnase.

La maison des soeurs

Les soeurs ayant quitté Rouen en juillet 2014 et la Congrégation ayant souhaité vendre la propriété du 1 rue Walter, l’OGEC Saint-Dominique en est devenue propriétaire et une cour de récréation pour les enfants de l’école a été aménagée sur une partie du terrain.

2022 - 2027

2022. Nouvel ascenseur et escalier d’accès à Walter qui marquent la fin de la mise aux normes d’accessibilité. Parmi les projets en cours de réflexion pour les cinq années à venir : l’aménagement du jardin des sœurs, la création d’un préau devant le Carré Do, la réfection des peintures des escaliers, la réfection du pôle de vie scolaire au collège, la création d’une nouvelle chapelle plus centrale et avec une plus grande capacité d’accueil, améliorer les économies d’énergie (objectif 2030).

En juillet 2014 et la Congrégation ayant souhaité vendre la propriété du 1 rue Walter, l’OGEC Saint-Dominique en est devenue propriétaire et une cour de récréation pour les enfants de l’école a été aménagée sur une partie du terrain.

Les directrices de 1923 à 2021

Direction des soeurs

  • 1923 – 1928    Mlle Jeanne HUMEAU (Sœur Magdelaine du Sacré Cœur) / 5 ans
  • 1928 – 1944    Mlle Madeleine BESSON (Mère Dominique de Jésus) / 16 ans
  • 1944 – 1948    Mère Agnès-Dominique / 4 ans
  • 1948 – 1957    Mère Marie-Françoise / 9 ans
  • 1957 – 1960    Mère Marie de la Résurrection / 3 ans
  • 1960 – 1961    Sœur Maria-Marcilla / 1 an
  • 1961 – 1963    Sœur Marie-Noémi / 2 ans
  • 1963 – 1967    Sœur Marie-Wandrille / 4 ans
  • 1967 – 1981    Sœur Jeanne-d’Arc (Institut) et Sœur Marie-Priscille (école) / 14 ans

Direction des laïcs

  • 1981 – 1995    Mlle Bernadette VANIER (Institut) / 14 ans
  • 1981 – 1996    Mme Marie-Claude SASSINE (école) /15 ans
  • 1995 – 2021    Mme Isabelle ROUSSEL (Institut) / 26 ans
  • 1996 – 2006    Mme Béatrice LESBROUSSART (école) / 10 ans
  • 2006 –              Mme Anne GOSSE (école) / 16 ans
  • 2021 –              M. Teddy TORDOIR (Institut) 
Les effectifs depuis 1923
  • 1923    60 élèves
  • 1926    110 élèves
  • 1933    220 élèves
  • 1938    400 élèves
  • 1961    506 élèves
  • 1974    822 élèves (école : 408 ; collège : 414 ; filles internes : 50) ; 11 soeurs
  • 1995    783 élèves (école : 383 ; collège : 400)
  • 2005    889 élèves (école : 385 ; collège : 504)
  • 2020    950 élèves (école : 401 ; collège : 549)          

Aujourd’hui les 2/3 des élèves de l’Institut proviennent de Rouen, Mont Saint-Aignan et Bois-Guillaume. St-Do est un établissement à la fois de proximité fidèle à sa tradition et à la fois ouvert à toute l’agglomération rouennaise avec des élèves issus de 65 communes différentes.

L’éditorial

Les 10 + de St-Do

Organisation

Une maison dominicaine

Nos associations

Page d’accueil